Blog

La Fondation Sainte-Irmine

La Fondation Sainte-Irmine a été créée en 2012 en vue de soutenir les projets pastoraux de l’Archidiocèse de Luxembourg.

L’orientation voulue par les initiateurs de cette fondation est la promotion de l’Église catholique à Luxembourg, et plus particulièrement soutenir, au plan national et international, les projets qui ont un lien avec une activité pastorale sur le territoire de l’archidiocèse.

 

Le Conseil d’administration de la fondation comporte quatre membres et est présidé par Monseigneur l’archevêque Jean-Claude Hollerich, à l’origine de cette initiative.

Pour que l’Église soit vivante et puisse accomplir sa mission, elle a besoin d’être soutenue. La Fondation Sainte-Irmine est un mécanisme conçu pour répondre, au moins en partie, à cette fin.

 

 

 

Périmètre d’intervention – Soutien de différents projets

Les actions pastorales concernent tout d’abord les jeunes. En effet, l’une des activités de la fondation est de soutenir, depuis sa création, des initiatives comme la participation de jeunes du Luxembourg aux Journées mondiales de la jeunesse, dont la dernière édition s’est déroulée à Panama en janvier 2019. Cette année encore, la Fondation Sainte Irmine contribuera au financement d’un voyage organisé par la pastorale des jeunes au Cambodge et en Thaïlande. Le programme qui prévoit aussi des visites culturelles permettra aux participants et jeunes pèlerins de découvrir sur place des communautés vivantes et de partager leur foi ainsi que des moments de prières avec des jeunes de la Thailande.

Un deuxième axe est constitué par le Fonds d’avenir de l’Archidiocèse. Ce fonds est appelé, à terme, à fournir à l’Archevêché de Luxembourg les ressources financières lui permettant d’assurer le service pastoral sur l’ensemble du territoire de l’Archidiocèse. Les ressources collectées permettront d’assurer exclusivement les salaires du clergé et des personnes en mission ecclésiale engagées depuis l’entrée en vigueur de la convention du 26 janvier 2015 entre l’Etat du Grand-Duché de Luxembourg et l’Eglise catholique du Luxembourg.

Dans le même esprit, la fondation souhaite apporter son soutien à la formation de futurs prêtres. Une dizaine de séminaristes se préparent actuellement au sacerdoce pour l’Archidiocèse de Luxembourg. Ces hommes, jeunes et moins jeunes, choisissent de suivre le Christ et de se mettre au service de son Église et de leurs frères en faisant le choix courageux de la prêtrise. Ils sont l’avenir de l’Église. Or, former un futur prêtre et en assurer la subsistance a aussi un coût. Il est donc très important de les soutenir.

Cependant, la gamme de projets soutenus par la fondation s’élargit et couvre des initiatives tout à fait diverses, toutes en lien avec l’activité pastorale conformément à l’objet de la fondation. A titre d’exemple, cette dernière intervient dans le financement d’initiatives en faveur des personnes malades participant au pèlerinage diocésain à Lourdes. Une opération de solidarité a été lancée, sous l’appellation de Fonds des malades, et a quelque succès auprès des donateurs. Par ailleurs, nombre de projets liés à la démarche Reech eng Hand, initiative en faveur des réfugiés,reçoivent le soutien de la fondation. Un autre projet, Radiosmass, lancé récemment, porte sur le financement de la messe dominicale radiodiffusée: cette émission, très appréciée notamment des personnes âgées, est assurée avec l’appui de prestataires professionnels et requiert par conséquent des moyens budgétaires importants.

Qui sont les donateurs? 

La fondation a actuellement 5500 donateurs, pour l’essentiel des personnes privées. Ce chiffre signifie que la fondation a une bonne pénétration auprès du public et jouit d’une certaine reconnaissance. Il importe cependant de diversifier la population des donateurs et nous estimons qu’un potentiel de croissance existe auprès des résidents étrangers et du monde des entreprises. Ce potentiel mérite d’être exploré et d’être exploité par des opérations de sensibilisation ciblées sur des segments de donateurs, encore peu informés des activités de la fondation.

Legs et donations

Par ailleurs, la fondation estime qu’il existe un potentiel à développer au niveau des legs et des donations en sa faveur. Le nouveau site internet de la fondation souhaite aborder le sujet en fournissant quelques informations de base en faveur de ceux qui souhaiteraient initier une réflexion plus intense quant à la distribution de leur patrimoine.

Les informations disponibles sur le site sont exhaustives mais il est très important de ne pas sous-estimer l’activité de conseil fournie par des professionnels et notamment des études notariales qui sauront renseigner le public de manière plus appropriée.

www.irmine.lu

info@irmine.lu

Les dons versés à la fondation Sainte-Irmine sont déductibles de l’impôt sur le revenu dans les limites des articles 109 et 112 de la L.I.R. Afin de bénéficier de la déduction fiscale, le montant cumulé des dons versés à différents organismes au cours de l’année, doit s’élever à un montant minimum de 120 euros, ne dépassant ni 20% du total des revenus, ni 1.000.000 d’euros.